Presse syndicale cheminote : liste des titres

La numérisation et la mise en ligne de l’ensemble des périodiques listés ci-dessous font l’objet d’une convention de partenariat avec la Bibliothèque nationale de France signée en juin 2017.

Ceux-ci relèvent de différentes catégories :

 

Presse avant la création de la Fédération

 

1 C - Le Réveil des travailleurs de la voie ferrée (1892-1898) - En ligne : 1892-1898

Le Réveil des travailleurs de la voie ferréeOrgane officiel de la Chambre syndicale des ouvriers et employés des chemins de fer (1892-1895), puis organe des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies (1895-1898).

Numérotation : n°1-°277, du 25 mars 1892 au 20 décembre 1898.
Périodicité : parution bimensuelle jusqu’en mai 1893, puis hebdomadaire à partir de juin 1893.
Gérants : Georges Lhermite du 25 mars 1892 au 3 septembre 1894 (n°1-95) ; Ed. Guy (co-gérant) du 10 septembre au 15 octobre 1894 (n°96 -101) ; Provost (imprimeur-gérant) du 22 octobre 1894 au 7 juin 1897 (n°102-239) ; Roussillon (imprimeur-gérant) du 14 juin au 13 décembre 1897 (n°240-266) ; Melot (imprimeur-gérant) du 20 décembre 1897 au 20 décembre 1898 au (n°267-277).
Adresses successives : Bourse du Travail, bureau 22, Paris du 25 mars 1892 au 10 décembre 1892 (n°1-18) ; Bourse du Travail, 3 rue du Château-d'Eau, Paris, bureaux 29 et 30 (3ème étage) du 10 décembre 1892 au 24 juillet 1893 (supplément au n°18-37) ; 29 bis rue du Château-d'Eau (10 cité Riverin), Paris du 31 juillet 1893 au 5 février 1894 (n°38-65) ; 29 bis rue du Château-d'Eau (9 cité Riverin), Paris du 12 février 1894 au 28 février 1898 (n°66-277).
Titre en liaison : Devient La Tribune de la voie ferrée.

 

2 C - La Tribune de la voie ferrée (1898-1914) - En ligne : 1898-1914

La Tribune de la voie ferréeOrgane des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies (1898-1899), puis organe officiel du syndicat national des travailleurs des chemins de fer (1899-1914).

Numérotation : n°1-833, du 7 mars 1898 au 31 juillet 1914.
Périodicité : parution hebdomadaire.
Gérants : Melot (imprimeur-gérant) du 7 mars 1898 au 26 juin 1899 (n°1-69) ; Roiboit (imprimeur-gérant) du 16 juillet 1899 au 23 avril 1900 (n°70-90) ; Vaur (imprimeur-gérant), 30 avril 1900 (n°91) ; Choquet (imprimeur-gérant) du 7 mai 1900 au 18 mars 1901 (n°92-137) ; Gaignard (imprimeur-gérant) du 25 mars 1901 au 1e avril 1901 (n°138-139) ; A. Clairet (imprimeur-gérant) du 8 avril 1901 au 7 juin 1903 (n°140-253) ; Faure (imprimeur-gérant) du 14 juin 1903 au 28 avril 1907 (n°254-456) ; E. Poitevin (imprimeur-gérant) du 5 mai 1907 au 30 mai 1909 (n°457-565) ; Le Guen (imprimeur-gérant) du 6 juin 1909 au 8 novembre 1912 (n°566-743) ; Gaston Renaudel (imprimeur-gérant) du 15 novembre 1912 au 31 juillet 1914 (n°744-833).
Adresses successives : 9 cité Riverin, Paris du 7 mars 1898 au 13 avril 1902 (n°1-193) ; Bourse du Travail, 3 rue du Château-d'Eau, Paris du 20 avril 1902 au 2 octobre 1904 (n°194-322) ; Bourse centrale du Travail, 3 rue du Château-d'Eau et 20 rue Notre-Dame-de-Nazareth, Paris du 9 octobre 1904 au 12 avril 1908 (n°323-506) ; 20 rue Notre-Dame-de-Nazareth, Paris du 19 avril 1908 au 10 octobre 1913 (n°507-791) ; 36 rue Amelot, Paris du 17 octobre 1913 au 31 juillet 1914 (n°792-833).
Titre en liaison : Succède au Réveil des travailleurs de la voie ferrée ; Devient le Bulletin mensuel du syndicat national des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies.

 

3 CBulletin mensuel du Syndicat national des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies (1914-1917) - En ligne : 1914-1917

Bulletin mensuel du Syndicat national des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies Bulletin du Syndicat national des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies
Numérotation : n°1-30, d’août 1914 à janvier 1917.
Périodicité : parution mensuelle.
Gérants : Gaston Renaudel, août 1914 (n°1) puis D. Guilbaud de septembre 1914 à janvier 1917 (n°2-30).
Adresse : 36 rue Amelot, Paris.
Titres en liaison : Succède à La Tribune de la voie ferrée ; Devient La Tribune des cheminots.

 

 

Presse fédérale

4 C - La Tribune des cheminots (1917-…) - En ligne : 1917-2004 (suppléments retraités 1951-1961 ; édition actifs 1967-2004)

La Tribune des cheminots (1917-...)Organe de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer créé en 1917 à destination des cheminots syndiqués. Devient l’organe de la Fédération nationale des travailleurs, cadres et techniciens des chemins de fer français en mai 1961.

Numérotation : n°1, mars 1917-(…)
Périodicité : parution essentiellement mensuelle ou bimensuelle.
Notes : De juin 1921 à décembre 1935, en raison de la scission syndicale, deux Tribune sont publiées simultanément, celle des unitaires et celle des confédérés. A paru clandestinement de décembre 1940 à 1944 ; un journal de même titre paraît simultanément (1939-1944) sous le contrôle des autorités. Du 14 juin 1967 à novembre 2010, une édition destinée aux actifs et une édition « retraités » coexistent.
Titres en liaison : Succède au Bulletin mensuel du syndicat national des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies ; Les Informations professionnelles de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer ; A comme supplément Le délégué ; A comme supplément La Tribune des militants ; A comme supplément La Tribune des cheminots retraités CGT.

 

4 C 1 / 1- La Tribune des cheminots (1917-1921) - En ligne : 1917-1921

La Tribune des cheminots, 1917-1921Organe de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer à destination des cheminots syndiqués.

Numérotation : n°1-101, 26 mars 1917-15 octobre 1921.
Périodicité : parution mensuelle en 1917, bimensuelle à partir de 1918.
Gérants : Guilbaud de mars 1917 au [15 avril 1920], (n°1-[64]) ; Lucien Midol du [15 mai 1920 au 15 juillet 1920] (n°[66/67-70]) ; Georges Toulouse du [15 août 1920] au  15 avril 1921 (n°[72]-88).
Adresses successives : 36, rue Amelot, 75011 Paris (mars 1917-septembre 1919) ; 19, rue Baudin, Paris 9ème (1er octobre 1919-1921).

 

 

4 C 1 / 2 - La Tribune des cheminots [confédérés] (1921-1935) - En ligne : 1921-1935

La Tribune des cheminots confédérésOrgane de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer [confédérée].

Numérotation : n°91-490, 1er juin 1921- 15 décembre 1935.
Périodicité : parution bimensuelle, trimensuelle novembre 1922 à décembre 1926, (n°128-274) et de nouveau bimensuelle de janvier 1927 à décembre 1935 (n°275-490).
Gérants : Georges Toulouse le 1e juin 1921 (n°91) ; Georges Guillory du 15 juin 1921 au 15 février 1922 (n°92-109) ; Perraux du 1er mars 1922 au 2 mars 1924 (n°110-176) ; Léon Coudun du 1er avril 1924 au 15 juillet 1934 (n°177-456) ; Lucien Cancouët du 1er août 1934 au 15 décembre 1935 (n°457-490).
Adresses successives : 16, rue Villiers de l’Isle d’Adam, Paris 20ème (1er avril 1922-1er juin 1922) ; 211, rue La Fayette, Paris 10ème (15 juin 1922-15 décembre 1935).

 

4 C 1 / 3 - La Tribune des cheminots [unitaires] (1921-1935) - En ligne : 1921-1935

La Tribune des cheminots unitairesOrgane de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer unitaire.

Numérotation : n°102-437, 15 novembre 1921-15 décembre 1935.
Périodicité
: parution mensuelle.
Gérants : Jules Blacher du 15 novembre 1921 au 1922 1er juin 1922 (n°102-112) ; Antoine Rambaud du 15 juin 1922 au 1er août 1923 (n°113-140) ; Raymond Tournemaine du 15 août 1923 au 1er avril 1932(n°141-348) ; Robert Lutgen du 15 avril 1932 au 15 décembre 1935 (n°349-437).
Adresses successives : 19, rue Baudin, Paris 9ème (15 novembre 1921-[1924]) ; 33, rue de la Grange aux belles, Paris 10ème ([1er décembre 1924]-15 septembre 1925) ; 106 rue  La Fayette, Paris 10ème (1er octobre 1925- 15 septembre 1929) ; 12, rue de Chantilly, Paris 9ème (1er octobre 1929-1e avril 1932) ; 117 boulevard de la Villette-4 square Jean Falck Paris 10ème (15 avril 1932-15 décembre 1935).

 

4 C 1 / 4 - La Tribune des cheminots (1936-1939) - En ligne : 1936-1939

La Tribune des cheminots, 1936-1939Organe de la Fédération nationale [réunifiée] des travailleurs des chemins de fer.

Numérotation : n°500-591, 1er janvier 1936-7 août 1939.
Périodicité : parution bimensuelle (janvier 1936-février 1937).
Gérants : Robert Lutgen du 1er janvier 1936 au [22 août] 1938 (n°500-[566]) ; Albert Perignon du [19 août] 1938 au 26 juin 1939 (n°[568]-588).
Adresse : 19, rue Baudin, Paris 9ème.
Notes : A partir de février 1937, en raison de la forte augmentation du prix du papier et des frais d’impression et afin de proposer une meilleure articulation avec les journaux d’Unions de réseaux, la Tribune se dote de deux éditions. Celles-ci se différencient par un changement de page portant exclusivement sur la page des Unions de réseau ou de région (après la création de la SNCF en 1938). Pour différencier les éditions, sur l’une d’elle figure une ou deux Etoiles de part et d’autre du titre dans la manchette.

Une édition comprend les régions Nord, Est et Ouest ; l’autre les régions Sud-Est, Sud-Ouest, Afrique du Nord et colonies. La rubrique des réseaux secondaires se trouvent dans les deux éditions.

Numéros concernés : n°527-591, 15 février 1937-7 août 1939.

  Cotes :     4 C 1 / 4A  Edition 1, avec étoile
  4 C 1 / 4B  Edition 2, sans étoile

En ligne : Toutes les années ont été numérisées mais la collection mélange indistinctement les deux éditions.

 

4 C 1 / 5 - La Tribune des cheminots [clandestine] (1940-1944) - En ligne : 1940-1943

La Tribune des cheminots clandestineOrgane de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer ; Organe de la direction illégale de la Fédération des cheminots ; Organe de défense des travailleurs du rail.

Numérotation : numérotation aléatoire jusqu’au n°19, 1er août 1944.
Périodicité : Paraît clandestinement de décembre 1940 à 1944.        

 

 

4 C 1 / 6 - La Tribune des cheminots [légale] (1939-1944)              

Organe de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer à destination des cheminots syndiqués.

Numérotation : n°592-600, 2 octobre 1939-1er juin 1940.
Périodicité : parution mensuelle jusqu’en juin 1940.
Gérants : Albert Perignon (oct 1939-juin 1940).
Adresse : rue Baudin, Paris 9ème

 

4 C 1 / 7, 4 C 1/8 - La Tribune des cheminots, La Tribune des cheminots [actifs] (1944-2010) - En ligne : 1944-2004

La Tribune des cheminots, 1944-2010Organe de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer (septembre 1944-juillet 1945) ; Organe de la Fédération nationale des travailleurs, des cadres et techniciens des chemins de fer (août 1945-15 avril 1961) ; Organe de la Fédération nationale des travailleurs, cadres et techniciens des chemins de fer français (mai 1961-…).

Numérotation : sans numérotation de septembre 1944 à avril 1950 ; n°2-380, 1er mai 1950-1er juin 1967 ; n°381-885, 14 juin 1967- novembre 2010 (édition actifs) ; n°886-… décembre 2010 à (...).
Périodicité : parution mensuelle de septembre 1944 à février 1946 ; bimensuelle de mars 1946 à décembre 1963 ; trimensuelle en 1964 ; bimensuelle de 1965 à 1971 ; mensuelle depuis 1972.
Gérants : Gérard Oradou et Raymond Tournemaine de septembre 1944 au 1er juillet 1946 (sans numérotation) ; Raymond Tournemaine du 15 juillet 1946 au 27 décembre 1963 (sans numérotation ; n°1-305).
Directeurs de publication : Charles Massabieaux du 16 janvier 1964 au 7 septembre 1977 (n°306-536) ; Georges Lanoue du 5 octobre 1977 à juin 1994 (n°537-714) ; Bernard Thibault de septembre 1994 à juin 2000 (n°715-774) ; Didier Le Reste de septembre 2000 à novembre 2010 (n°775-885) ; Gilbert Garrel de décembre 2010 à janvier 2017 (n°886-953) ; Laurent Brun de février 2017 à … (n°954-…).
Adresses successives : rue Baudin, Paris 9ème (septembre 1944) ; 19 rue Pierre Semard, Paris 9ème (octobre 1944-17 juin 1982) ; Case n° 546, 93515 Montreuil cedex (juillet 1982-13 octobre 1983) ; 263 rue de Paris 93516 Montreuil cedex (22 décembre 1983-…).
Notes : A partir du n°381 du 14 juin 1967 par décision du Conseil national La Tribune des cheminots paraît en deux éditions : une édition « actifs », et une « Retraités ». Les deux éditions se différencient par les pages « Sections techniques » pour la première et les pages « Retraités » pour la seconde. Les autres pages sont communes. A partir de 1968 (n°393), ces pages portent la mention A pour l’édition actifs et R pour l’édition retraités (souvent les pages 4-5 et 8-9 ou 5-6 et 11-12). A partir du n°598 du 24 février 1983, la mention « actifs » ou « retraités » figurent sur la page de une.

Pendant 43 ans, du 14 juin 1967 à novembre 2010 (n°381-885), les deux éditions coexisteront. Certains numéros sont parfois publiés dans une édition commune aux actifs et aux retraités.

 

4 C 1 / 9 - La Tribune des cheminots retraités CGT, La Tribune des cheminots [retraités] (1951-1961 ; juin 1967- 2010) - En ligne : 1951-1961

La Tribune des cheminots retraitésOrgane de la Fédération nationale des travailleurs, des cadres et techniciens des chemins de fer (1951-15 avril 1961) ; Organe de la Fédération nationale des travailleurs, cadres et techniciens des chemins de fer français (mai 1961-décembre 1961). Organe de la Fédération nationale des travailleurs, cadres et techniciens des chemins de fer français (mai 1961-…).

Numérotation : n°1, janvier 1951- [sans numérotation], décembre 1961 (suppléments retraités) ; n°381-885, 14 juin 1967- novembre 2010 (édition retraités).
Périodicité : mensuelle de 1951 à 1961 (10 numéros/an) ; bimensuelle de 1967 à 1971 ; mensuelle de 1972 à 2010.
Gérants : Raymond Tournemaine de janvier 1951 à décembre 1961 (suppléments retraités
Adresse : 19 rue Pierre Semard, Paris 9ème.
Notes : En 1951, une Tribune des cheminots spéciale retraités voit le jour sous forme de suppléments à l’édition destinée aux actifs, suite à la décision du Conseil national des 13-14 novembre 1950 de constituer une Fédération nationale des cheminots retraités au sein de la Fédération nationale des cheminots CGT. La décision de créer l’Union Fédérale des Retraités est prise au Conseil National de novembre 1950, prend effet au 1er janvier de l’année suivante et est définitivement entérinée au congrès fédéral de décembre 1951. Les militants des sections de province et de Paris participent à sa rédaction.

Onze ans plus tard, en 1962, la Tribune redevient commune aux actifs et aux retraités.

A partir du n°381 du 14 juin 1967 par décision du Conseil national La Tribune des cheminots paraît de nouveau en deux éditions : une édition « actifs », et une « Retraités ». Les deux éditions se différencient par les pages « Sections techniques » pour la première et les pages « Retraités » pour la seconde. Les autres pages sont communes. A partir de 1968 (n°393), ces pages portent la mention A pour l’édition actifs et R pour l’édition retraités (souvent les pages 4-5 et 8-9 ou 5-6 et 11-12).

A partir du n°598 du 24 février 1983, la mention « actifs » ou « retraités » figurent sur la page de une.

Pendant 43 ans, du 14 juin 1967 à novembre 2010 (n°381-885), les deux éditions coexisteront. Certains numéros sont parfois publiés dans une édition commune aux actifs et aux retraités.

 

5 C - La Tribune des cheminots : les Informations professionnelles de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer (1940-1947) - En ligne : 1941-1947

Les informations professionnellesPublication de la Fédération légale CGT des cheminots pendant la Seconde guerre mondiale.

Devient La Tribune des cheminots : les informations professionnelles de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer et de la Fédération des cadres [n° 12 (1er juin 1941) - n° 65 (novembre 1943)], puis La Tribune des cheminots : informations professionnelles de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer. Changement de présentation à partir du n°80, 15 juin-1e juillet 1944.

Numérotation : [n°1]-n°81, [1939]-15 juillet 1944 ; [sans numérotation], du 1e mars 1945-[mai-juin 1946], n°11, janvier 1947.
Périodicité : parution bimensuelle.
Gérants : Roger Liaud jusqu’en juillet 1944 (n°80) ; Raymond Tournemaine et Gérard Oradou jusqu’au début de l’année 1946 ; puis Raymond Tournemaine (1946-1947).
Adresses successives : 19 rue Baudin, Paris 9ème jusqu’au 1er août 1945 ; 19 rue Pierre Semard, Paris 9ème du 1er septembre 1945 au 1er janvier 1947. [La rue Baudin est rebaptisée Pierre Semard].
Titre en liaison : La Tribune des cheminots.

 

25 C - Le délégué (1950-?) - En ligne : 1950-1952

Le DéléguéOrgane de la Fédération nationale des travailleurs, cadres et techniciens des Chemins de fer, supplément à La Tribune des cheminots destiné aux délégués du personnel, délégués des Comités mixtes et délégués à la Sécurité.

Numérotation : [n°1]- ?, [mai 1950]- ?.
Périodicité : 3 numéros par an.
Adresses : 19, rue Pierre Semard, Paris 9ème.
Titres en liaison : supplément de La Tribune des cheminots.

 

 

 6 C - La Tribune des militants (1962-1965) - En ligne : 1962-1965

La Tribune des militantsBulletin intérieur d’organisation, de propagande et de documentation à destination des militants en responsabilité (membres des bureaux de syndicats et de secteurs, délégués, receveurs).

Numérotation : n°1-23, janvier 1962-décembre 1965

Périodicité : parution mensuelle de 1962 à 1964, 3 numéros en 1965.
Adresse : 19, rue Pierre Semard, Paris 9ème.
Titres en liaison
 : Supplément à La Tribune des cheminots, devient Le Courrier du Cheminot en 1966.

 

7 C – Le Courrier du Cheminot (1966-2014) En ligne : 1966-1986 ; Prochainement 1988-2004

Le Courrier du cheminotBulletin d’informations sociales et d’éducation syndicale, puis bulletin d’informations syndicales et d’éducation syndicale 2005 à 2007 (n°987-1060), puis bulletin d’informations syndicales et de formation syndicale à partir de 2007 (n°1061). Publication exclusivement destinée aux militants, élus et mandatés (délégués du personnel, anciens délégués des comités mixtes, délégués des activités sociales, délégués à la sécurité) ainsi qu’aux structures syndicales. Les tracts, communiqués, comptes-rendus y sont reproduits.

Numérotation : n°1-1413, février 1966-24-28 février 2014.
Périodicité : Parution mensuelle, puis irrégulière entre 1969-1984 (entre 2 et 10 numéros par an), hebdomadaire de 1986 à 2014.
Directeurs de publication : Jean-Louis David de février 1966 à mai 1983 (n°1-96) ; Fernand Barat de juillet 1983 au 11 mai 1987 (n°97-156) ; Jean-Paul Lahouse du 18 mai 1987 au 16 août 1993 (n°157-384) ; Pierre Delanoue du 23 août 1993 au 2 juin 1997 (n°385-550) ; Didier Le Reste du 16 juin 1997 au 9 juillet 2001 (n°551-754) ; Sylvain Brière du 16 juillet 2001 au 15 avril 2002 (n°755-794) ; Grégory Roux du 22 avril 2002 au 8 août 2011 (n°795-1280) ; Thierry Nier du 16 août 2011 au 24 février 2014 (n°1281-1413).
Adresses successives : 19, rue Pierre Semard, Paris 9ème du 28 février 1966 à novembre 1982 (n°1-92) ; 263, rue de Paris, 93515 Montreuil Cedex de décembre 1982 à février 2014 (n°93-1413).
Titre en liaison : Succède à La Tribune des militants.                                                        

 

Presse régionale

 

10 C - Le Cheminot de l'Est (1928-?) - En ligne : 1928-1940

Le Cheminot de l'EstOrgane de l'Union des syndicats confédérés du réseau de l'Est (1928-1934) ; Organe de l'Union des syndicats unifiés du réseau de l'Est (1935-1936) ; Organe de l'Union des syndicats du réseau de l'Est (1936-1938) ; Organe de l’Union des syndicats des chemins de fer de la région Est (1937-1940).

Numérotation : n°1-29, juillet 1928- février 1934 ; n°1-25, février 1935-mars 1937 ; n°125-162, avril 1937-mai 1940.
Périodicité : Mensuelle jusqu’en octobre 1928, puis bimensuelle jusqu’en novembre 1929 et de nouveau mensuelle à partir de décembre 1929.
Gérants : Léon Coudun de juillet 1928 à février 1934 (n°1-29) ; Robert Leroy de février 1935 à mai 1940 (n°1-162).
Adresses successives : 19, rue Baudin, Paris 9ème du 1er juillet 1928 à mars 1929 (n°1-6) ; 211, rue La Fayette, Paris 10ème d’avril 1929 à février 1934 (n°7-29) ; 11, rue Louis-Blanc, Paris 10ème de février 1935 à décembre 1936 (n°1-22) ; 195, faubourg Saint-Martin, Paris 10ème de janvier 1937 à mai 1940 (n°23-25 ; 125-162).

 

13 C - L’Écho des bureaux (1933-?) - En ligne : 1933-1935

L'Echo des bureauxOrgane de la section technique confédérée des agents des bureaux du réseau de l'Est (1933-1934) ; Organe de la section technique unifiée des agents des bureaux du réseau de l'Est (1935). Abonnement annuel 5 francs.

Numérotation : n°1-?, novembre 1933-?.
Périodicité : parution bimestrielle.
Gérants : Paul Poirel.
Adresses successives : 211, rue Lafayette, Paris 10ème de novembre 1933 à novembre 1934 (n°1-7) ; 11 rue Louis-Blanc, Paris 10ème de janvier 1935-[…] (n°8-[…]).

 

 14 C - Le Cheminot unifié du PO (1929-?) - En ligne : 1934-1937

Le cheminot unifié du POOrgane mensuel de l'Union unifiée des syndicats PO [Paris Orléans] (1934) puis organe mensuel de l'Union des syndicats unifiés du PO (1935-1937).

Numérotation : [n°1]-?, 1929-?
Périodicité : parution mensuelle.
Gérants : Marcel Rousseau (1934-[1936]) ; Roger Liaud [1937-…].
Adresse : 17 rue Edouard-Manet, Paris 13ème.

 

 

15 C – Le Cheminot syndicaliste (1920-?) - En ligne : 1934-1939

Le cheminot syndicalisteOrgane de l'Union des syndicats du réseau PLM [Paris Lyon Marseille], puis organe de l'Union des syndicats de la région Sud-Est (1938).

Numérotation : [n° 1]- ?, 1er juillet 1920- ?
Périodicité : parution bimensuelle.
Gérants : R. Landrin.
Adresse : 4 square Georges-Lesage, Paris 12ème.

 

 

16 C – Le Cheminot du PLM (?)  - En ligne : décembre 1934

Le Cheminot du PLMOrgane de la région Lyonnaise de propagande de l'Union des syndicats PLM [Paris Lyon Marseille]

Numérotation : ?
Périodicité : parution mensuelle ?
Gérants : François Verrier (décembre 1934)
Titres en liaison : Succède à La Voix des cheminots unitaires et au Cheminot confédéré du PLM.

 

 

18 C - L’Essor des cheminots ([1927]-?) - En ligne : janvier 1934, juin 1937

L'Essor des cheminotsOrgane des cheminots unitaires du 1er secteur du réseau Est.

Numérotation : ([1927]-?)
Périodicité : parution mensuelle.
Gérants : Mauguet (janvier 1934) ; Cordier (juin 1934).

 

 

Bnf, JO-46109 - Le cheminot parisien, organe de l'Union des syndicats parisiens (1922- ?) - En ligne : 1922-1929

Le cheminot parisienOrgane de l’Union des syndicats parisiens (1922) ; Organe de l’Union des syndicats de cheminots unitaires de la région parisienne (Seine et Seine-et-Oise) (1929).

Numérotation : n°1- ?, août 1922-?.
Périodicité : parution bimestrielle ?
Gérants : Louis Vadécart (1922) ; Charles Delval (1929).
Adresse : Bourse du travail, 3, rue du Château d’eau, Paris.

 

 

Presse syndicale d’autres organisations CGT

 

21 C - Bulletin de liaison de l'Union interfédérale des transports (1982-…) - En ligne : 1994-2004

Bulletin de l'UITBulletin de liaison de l'Union interfédérale des transports (UIT) CGT.

Numérotation : n°1-21, 1982-1994 ; n°1-…, septembre 1994-…
Périodicité : parution trimestrielle.
Directeur de publication : Joël Decaillon de 1982 à [1987] ; Robert Dardevet de 1988 ? à 1994 ? ; Daniel Junker de 1994 ? à avril 2003 (n°?-35) ; Daniel Geneste, de septembre 2003 à mars 2011 (n°36-66) ; Dominique Launay de juin 2011 à 2017 (n°67-92) ; Frédéric Le Merrer de décembre 2017 à … (n°93-…).
Adresse : 263, rue de Paris, 93515 Montreuil Cedex.