Précédent
Suivant

Papillon des cheminots de Paris-Ivry, 14 juillet 1944

Le 14 juillet 1944 est marqué par plusieurs défilés patriotiques à Paris et en banlieue. À Vitry-sur-Seine, à l'appel de la CGT, près de 600 ouvriers des ateliers SNCF débrayent. Drapeau tricolore en tête, les cheminots de Masséna, d'Ivry et de Villeneuve-Saint-Georges les rejoignent. Ils se retrouvent près de 3 000 sous la statue de Rouget-de-l’Isle à Choisy-le-Roi. Le cortège essuie le feu des troupes allemandes. Plusieurs manifestants sont blessés tandis que d’autres sont arrêtés. Dans les jours qui suivent grèves et débrayages gagnent les dépôts de la région parisienne. Le 10 août, la grève insurrectionnelle est lancée.

Source : IHS-CGT cheminots, fonds des Unions régionales et syndicats légaux et illégaux (1939-1945), activités clandestines de l’Union des syndicats du Sud-Ouest, carton 758